Les tabs sont aussi sur:

Paroles Improspection :

Téléchargez les paroles en PDF

Paroles "tu vois l'ami..."


1- Zig

Viens avec moi et tu verras
La route est ma fidèle ami.
J'ai ma roulotte, prends ta guitare,
Laisse donc ici tes tracas.
C'est décidé je reste là.
Je ne changerai pas d'avis.
J'ai tout déjà et tu l'as pas,
Y'a ma famille et puis Sarah.

Pars d'un bon pas, retourne toi!
Ta vie n'est pas faite pour ici
Pars d'un bon pas et tu verras,
Tu ne le regretteras pas.

J'ai tout laissé à chaque fois.
Je ne changerai pas d'avis.
J'ai tant construit,
Ça ne se quitte pas.
Je ne laisserai pas Bouchka!
Je suis encore jeune souviens toi,
de ce que nous disait papa.
Qu'on soit ici ou bien là bas,
L'important est de faire son choix.

Pars d'un bon pas, retourne toi !
Ta vie n'est pas faite pour ici
Pars d'un bon pas et tu verras,
Tu ne le regretteras pas.
Pars d'un bon pas, retourne toi!
Ta vie n'est pas faite pour ici
Pars d'un bon pas et tu verras,
Mi casa es tu casa!


2- Un peu sur la bouche

J’ai envie de vous embrasser et ça me coute
J’ai envie de vous embrasser un peu sur la bouche
Voir si le rouge des lèvres est si frais quand on les touche

J’ai envie de vous enlacer
Un peu sur le canapé
J’ai envie de vous attraper
Dans mes filets
Ne m’en voulez pas si un peu je vous touche
Et vous renverse une fois
sur ma couche

J’ai envie de vous embrasser un peu puis c’est tout
Mais je sais plus trop faire
Et c'est ça qui me coute
Voulez vous me réapprendre un peu à faire l’amour
Je me ferai tendre puis ferai mouche
J’ai envie de vous embrasser…


3- Encore une heure

Une pierre jetée dans la vallée
C'était bien tout se que j’étais
A coups de lance pierre déchiqueté
Contre un mur, jeté
Mais je sais
Qu’il reste encore une heure
Mais je sais
Accroché à tes humeurs
Comme une radio un peu brouillée
Comme un cours d’eau écarté
Comme un galet chaque ricochet
Comme un crapaud explosé

Je sais
Qu’il reste encore une heure
Je sais
Accroché à tes humeurs

Comme une croix sur le clocher
Comme la girouette bien accrochée
Au sens du vent bien disposé
Fraicheur des heures bien disposées

Comme la terre qu’on a jeté
Avons-nous bien mélangé?
De boues bien trop souillées
Les porcs auront donc à manger
Mais je sais
Qu’il reste encore une heure
Mais je sais
Accroché à tes humeurs
Comme le gland du chêne tombé
La feuille d’érable toute découpée
Le verre à soie non transformé
Un tournesol un peu paumé
Mais je sais
Qu’il reste encore une heure
Mais je sais
Accroché à tes humeurs


4- Cracks

Jesus comes and will not repart Em
And we must live open heart C
Until this day that rainy day Em - C

It was acid cold sinking on the bed Em
When hope is a wire we must takr C
Pray to live other days Em - C

Leave time to know what aim C - D - G
leave me open up my hands C - D - G
leave me time to know what aim C - D - Em

I saw god in your eyes Em
I know but i wonder, wonder why C
until this day lost in the trainEm - C

Full of life charm and cracks Em
Human i feel all these lignes C
between the earth into the sky Em - C

Leave time to know what aim C - D - G
leave me open up my hands C - D - G
leave me time to know what aim C - D - G
you know what i am C - D - Em
you only want to breathe Em - A
you only want to need some homes Em - A
no like other machines Em - A
i just want to ring your home Em - A - B
leave time to know what aim C - D - G
leave me open up my hands C - D - G
leave me time to know what aim C - D - G
you know what i am C - D - Em


5- Tu viendras

Juste un petit moment
Juste un petit moment avec toi
Toi et moi
On se racontera des souvenirs
Tu viendras avec ton livre
Comprendre le caché
Contre toi
Contre toi
Contre toi

Tu viendras avec ta mémoire
Tu viendras
Me raconter ton histoire
Tu viendras...
Sur les marches de la vie
Sur les marches des souvenirs
D’où l’on vient où l’on va
Un but : mon avenir
Contre toi
Contre toi
Enfin un ami le passé
Enfin voir clair dans la vie
A l’air du banjo et du violon...
On danse sur les balcons
Contre toi
Contre toi


6- Sans Précédents

Microcosme adolescent qui renie son père, cherche des frères sur une
toile en passant
Et l'amour comme une étoile filante
Là où croire est une faiblesse, aimer un sentiment, l'ambition est une promesse
D'argent plus que d'accomplissement
Là où l'on défend des causes, celles qui arrangent, des combats avortés
dédiés à la puissance
Combats sociaux pour justifier son intolérance
Là où l'ancêtre est écarté, on les cache même de leur vivant
Rien après, rien avant, moi surpuissant, dans le néant

Parce que dans le cœur de femmes qui pour vivre vendent leur corps, j'ai vu bien plus alors
Que chez celles qui le donnent aisément pour plaire, quelques verres et se dire qu'elles existent encore
L'égocentrisme adolescent rempli petit à petit tous les divans, fait même quelques enfants
Il parait que c'est plaisant
On leur dit qu'il faut travailler à l'école s'ils veulent plus tard de l'argent
Qu'ils auront réussi s'ils ont une belle montre à 50 ans
Drôle de répartition où les faibles se taisent et les forts se pavanent en étalant
Le sexe et les billets pour seule richesse ou raison
Triomphe de l'apparence, déclin de l'espérance
Perdus là ils se cherchent nageant dans le trop d'abondance

Parce que dans le cœur d'hommes qui ont pu commettre le pire, j'ai vu bien plus alors
Que chez ceux qui inspirent, vivent, expirent pour se dire qu'ils ont caché un peu plus d'or

Remise en question des conditions, prendre enfin conscience
Inversions, diversions, reniements, trahisons et méfiance
Toucher le fond cette dépression, signe d'une sortie prochaine
Où des milliers reviendront en tant que citoyens du monde
Annonçant enfin le passage vers une liberté certaine
Annonçant enfin le passage vers une liberté certaine

L'Homme libre, sans précédents, sans précédents

Le salut des âmes viendra en ouvrant les yeux , en écoutant
Les souffrances légitimes qui accompagnent l'Homme dans son innocence
Les fils prodigues reviendront, de part le monde raconteront
S'égarer pour se trouver, l'espoir est là, le monde avance


6- Soldat

Entends tu les éclairs de fumées ?
Ils frappent à ta porte
L’entends tu se jeter
Il ouvre la porte
Le Soldat, le soldat

L’entends tu au fond du trou, Il glisse,
Ça pisse le long de son cou
L’entends-tu , Au fond du trou
Il appelle au secours derrière son masque idéal
Les gaz, il connait son âme est en gaz
Seul là

Que faut-il faire ?
Lorsqu’on a bien choisi
Et que toujours au moment de partir
On regrette bien que ce soit que l’on soit
Seul là
Il regarde en l’air ne voit que 3 étoiles
A Verdun l’air est un voile
Pour qu’il s’en aille il faudrait bien qu’on le prenne
La faux reprend ses enfants
Seuls là

Que faut-il faire ?
Lorsqu’on a bien choisi
Et que toujours au moment de partir
On regrette bien que soit que l’on soit
Seul là…. Soldat

Il attend les renforts
Il voit au loin, ils arrivent
Il attend les renforts
Entre les lignes ennemies
Il attend les renforts
Il voit au loin la mort
La faucheuse est là

Il avait attendu d’être complètement perdu
Il s’était toujours demandé comment ca allait se terminer
Il avait tout imaginé sauf ça
Le soldat
Seul là
Tapi sous la boue tapi sous la mousse
Personne ne lui offrira de sépulture
Tapi sous la boue tapi sous la mousse
On ne gardera de lui que quelques gravures
Le soldat
La faucheuse est là.


8- C'est ici

Emmène-moi sur les chemins, sur les chemins de Improspection. N’abandonne pas cette voie(x)
Sur mon piano les notes défilent Et devant moi les touches noires et blanches,
Il n’y a pas de racisme dans la musique Pas de cadre entre nous.
Emmène moi
Sur ta guitare il y a des cases, n’oublie pas de les franchir ! Il n’y a pas de barrière dans la musique,
Et Pourtant sur ta guitare il y a des câbles aussi.
C’est ici que je me sens, je me sens exister, que je me sens vibrer. C’est ici que je me sens exister vraiment.
Comme si on était chanteur, comme si on était en pleur, comme si on était moins seul.
C’est ici qu’on existe, c’est ici qu’on persiste, parce qu’on est moins seul
Parce qu’ailleurs faut pas faire de bruit, parce qu’ailleurs c’est difficile d’être ami,
parce qu’ailleurs il faut marcher lentement, il faut se taire, il
faut être grand, Faut se faire une place ailleurs, mais ici !
C’est ici qu’on existe, c’est ici qu’on persiste, parce qu’on est moins seul
C’est ici qu’on existe, c’est ici qu’on persiste, parce qu’on est moins seul

Ici on oublie les luttes, on oublie les combats, Oublier les guerres, oublier les misères, oublier les détresses,
Oublier les fissures, oublier tout ces murs.
C’est ici qu’on existe, c’est ici qu’on persiste, parce qu’on est moins seul
C’est ici qu’on existe, c’est ici qu’on persiste, parce qu’on est moins seul
Sous le feu d’un projecteur, on semble bien plus beau, c’est peut être le malheur.
Mais à qui la faute, si dans le noir, nos cœur implosent Loin des regards.
C’est ici qu’on existe, c’est ici qu’on persiste, parce qu’on est moins seul
C’est ici qu’on existe, c’est ici qu’on persiste, parce qu’on est moins seul.


9- Make me

Hard, you make me so hard
you make me so low
high, you make me so high, make me so low
harm, you make me some harm, make me some harm

All you make is wrong
Make me so blind, make me a liar
All you make is wrong
Make me some harm, make me a liar
All you make is wrong
Make me so tired, make me a liar

Blind, you make me so blind
your make is so sad
you make me every, every long
Blind, you make me so blind
your make is so sad
you make me every, every long
Tired, i'm so tired, you're a liar
every, everything is wrong
Tired, i'm so tired, you’re a liar
every, everything is wrong

Make me some harm, make me a liar
All you're make is wrong
Make me some harm, make me a liar
All you're make is wrong
Make me some harm, make me a liar
And your love is true


10- Medellin (Version acoustique)

Tu vois l'ami, je vais partir quand même. C - Am
Même si ici, y'a tous ces cœurs qui me retiennent. C - Am
Mais sois tranquille, je pars poursuivre mon chemin. F - C
Rester serai fuir, par peur du vide, on appelle ça le destin. G - F - G

Tu vois l'ami, mon sac est fait je m'en vais. C - Am
Il est léger, je l'ai vidé de ces pierres. C - Am
Je pars tranquille, connaitre l'exil, rencontrer, F - C
D'autre vies, d'autres sources d'humanité.G - F - G

Ah mon ami, si tu voyais Medellin. C - G
Tu comprendrais, tout ce qui, ce qui m'anime. F - C - Em
C'est un feu, car on voit Dieu aisément C - G
Dans les yeux, de l'opprimé et de l'enfant. F - C - Em

Ah mon ami, je n'oublie pas tous ces moments. C - Am
Ce sont bien eux qui protègent de l'effondrement. C - Am
Les conquistadors n'ont rien pour faire aux pierres Incas. F - C
Elles sont souvenir, me permettent de partir, tout en restant là. G - F - G

Tu vois l'ami, je ne sais quand je reviendrai. C - Am
3 mois, 10 ans, peu importe je te prendrais. C - Am
Ne me demande pas pourquoi je pars, je ne le sais F - C
J'écoute seulement, ce cœur qui bat, lui seul le sait.G - F - G
Ah mon ami, si tu voyais Medellin. C - G
Tu comprendrais, tout ce qui, ce qui m'anime. F - C - Em
C'est un feu, car on voit Dieu aisément C - G
Dans les yeux, de l'opprimé et de l'enfant. F - C - Em
Tu vois l'ami, je vais partir quand même.C - Am
C'est grâce à toi, si je suis libre de mes chaînes. C - Am
Je te remercie de me laisser m'en aller.F - C
Sans rien dire, en me gardant à tes côtés. G - F - G - C

- Revenir vers le haut -